BIEN VIVRE EN LOUDUNAIS Index du Forum BIEN VIVRE EN LOUDUNAIS
LE FORUM DU BIEN VIVRE EN LOUDUNAIS
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

L' EGLISE SAINT HILAIRE DU MARTRAY

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    BIEN VIVRE EN LOUDUNAIS Index du Forum -> LOUDUN et ses proches environs -> LOUDUN
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
FILOU86
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 06 Oct 2007
Messages: 4 693
Localisation: LES TROIS MOUTIERS (86)
Date de naissance: 31/07/1962
Masculin Lion (24juil-23aoû)
Point(s): 0
Moyenne de points: 0
Renaudot(s): 8 218
Moyenne de Renaudot(s): 1,75

MessagePosté le: Ven 2 Nov - 22:00 (2007)    Sujet du message: L' EGLISE SAINT HILAIRE DU MARTRAY Répondre en citant



L'église des Carmes
En 1334, les Carmes, l'un des quatre ordres mendiants, s'établissent à Loudun sur des terrains donnés par Amaury de Baussay et plusieurs autres seigneurs. En 1388, ces religieux obtiennent 100 livres de Perceval de Cologne afin d'achever leur église mais les travaux se prolongeront au cours du 15e siècle.
Cette église, au milieu du 15e siècle, possédait une statue miraculeuse de la Vierge qui attirait des foules de pèlerins. Trop petite, elle fut agrandie par une chapelle dédiée à Notre-Dame de Recouvrance, construite en partie sur la rue avec l'accord du roi René d'Anjou et grâce au financement du cardinal Pierre de Foix, évêque de Vannes.

Comme le rappelle une inscription sur l'un des piliers, l'église fut saccagée par les huguenots en 1568. Elle fut ensuite restaurée en 1612 par le duc Jean-Louis de Rochechouart.
Dans l'enceinte du vaste cimetière du Martray, sous les remparts du château, s'élevait une église Saint-Pierre dont l'existence est attestée dès le milieu du 11e siècle. Elle fut abandonnée puis détruite pendant la Révolution.

De Saint-Pierre à Saint-Hilaire
Au rétablissement du culte, en 1803, il fallut donc trouver une nouvelle église paroissiale pour ce quartier de la ville. Le seul édifice possible était l'église des Carmes qui prit, assez curieusement, le titre de Saint-Hilaire-du-Martray.



La chapelle Notre-Dame de Recouvrance
On pénètre dans l'église par la chapelle de Notre-Dame de Recouvrance, accolée à son flanc sud et dont le portail s'orne de feuilles de chardon et de pampres.



Dans cette chapelle, il faut admirer le retable du 17e siècle en pierre polychrome, classé Monument historique en 1983 et heureusement restauré. Encastré au centre de ce retable, le tableau de la Vierge à l'Enfant, d'une remarquable qualité, avait été classé, lui, dès le début du 20e siècle.

La facture de la Vierge à l'Enfant, d'inspiration nettement flamande, l'a souvent fait attribuer à Coppin Delf, peintre flamand du "roi René", lequel René d'Anjou aurait fait don aux carmes de cette huile sur panneau de bois.



L'Enfant Jésus, debout sur les genoux de Marie, approche son visage de celui de sa mère. Assez inhabituels sont le vêtement rouge de Marie, attaché par une agrafe, et sa longue chevelure ondulée.

Une phrase est ajoutée sous l'image : Summi virgo parens inviolata Dei (la Toujours Vierge, mère du Dieu très haut).

Généralement datée de la fin du 15e siècle, l'œuvre est à rapprocher de quelques autres Vierges à l'Enfant, notamment celles des musées de Moulins et de Belfast.

La chapelle ouvre par trois arcades en arc brisé sur la nef, c'est-à-dire l'église du 14e siècle, profondément remaniée. Le portail par lequel on accédait primitivement à l'église se repère encore très bien.

Outre s'inscription déjà évoquée, qui rappelle le saccage de 1568, on remarquera sur l'un des deux piliers la grande épitaphe de Louis de Lormeau, écuyer, seigneur de Falourdet, mort en 1616.

La nef
Le vaisseau unique, long de 40 mètres et large de 8 était jadis charpenté. Sa voûte actuelle fut achevée en 1880.


Commandée par l'abbé Galland, qui participa à son financement, tout comme Monseigneur Pie, évêque de Poitiers, la voûte fut réalisée sur les plans de l'abbé Brisacier. Ses doubleaux retombent sur des figures portant des attributs symboliques : les archanges Raphaël, Gabriel et Michel, et les vertus théologales, la foi, l'espérance et la charité…

L'autel majeur formait autrefois avec son retable une cloison qui séparait l'espace réservé aux célébrations de la sacristie aménagée au chevet. Le retable fut supprimé en 1864 et l'autel repoussé contre le mur, en surélévation. Ainsi, l'église offre un volume spacieux, aéré et commode pour le culte. Un autel moderne a été installé au cours des années 1960 pour permettre la célébration face aux fidèles, comme il était d'usage pendant le premier millénaire.


La porte du tabernacle de l'ancien autel montre l'Agneau couché sur le livre aux sept sceaux (Apocalypse, chap. 5) et une colombe descendant vers lui d'une nuée. Au-dessus, un triangle rayonnant, symbole de la Trinité.



Le grand vitrail, dû aux ateliers J. Fournier, de Tours, date de 1892 et s'inspire de Raphaël.
La verrière, qui occupe la grande baie à remplage du chevet, est l'une des plus vastes du diocèse de Poitiers. On y reconnaît la Transfiguration, à la partie supérieure, et une scène de guérison par les apôtres, à la partie inférieure.

Richesse du mobilier
Il existait, dans l'ancienne église du Martray, un autel de sainte Radegonde fondé en 1781. Ses restes ont été remployés dans la niche aménagée dans le mur nord. Placé sur l'autel en marbre noir, le tabernacle-reliquaire a été fracturé.


Le Christ explique d'un geste à Radegonde qu'elle deviendra un joyau de sa couronne : c'est la scène dite du "Pas de Dieu". De part et d'autre, encastrés dans la paroi de l'arcade, les saints Pierre et Paul sont figurés en bas-relief (17 ou 18e siècle).

Parmi toutes les toiles accrochées au mur nord la nef, il faut spécialement s'arrêter à quatre œuvres du 17e siècle : l'Adoration des Mages, la Présentation au Temple, la Flagellation et la Vierge apparaissant à un carme.


Parmi les autres toiles, de moindre qualité mais non dénuées d'intérêt : Saint Jean-Baptiste (18e siècle), un saint évêque (18e siècle), Saint Augustin (1846)… La toile du petit retable adossé à un pilier est moderne, tout comme la statue de saint Hubert à laquelle elle sert de fond.

Le mobilier compte encore plusieurs éléments insolites :

- base en pierre de la chaire à prêcher, ici en forme de lion. Ce dispositif difficile à dater se rencontre ailleurs dans le Loudunais, à Mouterre-Silly et à Saint-Laon ;
- croix de mission élevée au bord d'un chemin en 1910 - et non 1900 comme l'indique une inscription - et installée dans l'église il y a quelques décennies ;
- statues d'apôtres (19e ou 20e siècle) d'un devant d'autel venant de Saint-Pierre-du-Marché…

En passant derrière le chevet, on peut découvrir l'aile de bâtiments qui abrite encore l'ancienne salle capitulaire des carmes. C'est là qu'Urbain Grandier, l'infortuné protagoniste de l'affaire de Loudun, au 17e siècle, fut interrogé.


Infos et photos atelier HISTOIRE ET FOI
Centre théologique de Poitiers

_________________
Vivre à Loudun, c'est hyper bien !!


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur Yahoo Messenger MSN
Publicité






MessagePosté le: Ven 2 Nov - 22:00 (2007)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
t vignol
Tytanesque
Tytanesque

Hors ligne

Inscrit le: 01 Sep 2008
Messages: 5 667
Localisation: mars
Date de naissance: 20/06/1968
Masculin
Point(s): 0
Moyenne de points: 0
Renaudot(s): 12 614
Moyenne de Renaudot(s): 2,23

MessagePosté le: Mar 27 Jan - 15:39 (2009)    Sujet du message: L' EGLISE SAINT HILAIRE DU MARTRAY Répondre en citant

un p'ti lien pour colbaire (et les autres aussi bien sur)sur l'histoire de loudun


http://rosamystica.oldiblog.com/?page=articles&rub=417229
_________________
On peut rire de tout, oui, mais pas avec n’importe qui.


Revenir en haut
COLBAIRE
Ptit nouveau
Ptit nouveau

Hors ligne

Inscrit le: 20 Fév 2008
Messages: 237
Localisation: 69
Date de naissance: 03/10/1963
Masculin Balance (23sep-22oct) 猴 Singe
Point(s): 0
Moyenne de points: 0
Renaudot(s): 491
Moyenne de Renaudot(s): 2,07

MessagePosté le: Mer 28 Jan - 21:59 (2009)    Sujet du message: L' EGLISE SAINT HILAIRE DU MARTRAY Répondre en citant

Bien vu, Thierry.
Pas agréable à lire (police rouge ) mais... diablement intéressant. en tous cas, merci. Okay Okay Okay
Colbaire

_________________
L'ennemi se déguise parfois en géranium, mais on ne peut s'y tromper, car tandis que le géranium est à nos fenêtres, l'ennemi est à nos portes (Desproges)


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Felip
Ptit nouveau
Ptit nouveau

Hors ligne

Inscrit le: 13 Mar 2009
Messages: 173
Localisation: Loudun
Date de naissance: 14/02/1959
Masculin
Point(s): 0
Moyenne de points: 0
Renaudot(s): 598
Moyenne de Renaudot(s): 3,46

MessagePosté le: Sam 16 Mai - 13:05 (2009)    Sujet du message: L' EGLISE SAINT HILAIRE DU MARTRAY Répondre en citant

Et voici quelques vieilles photos trouvées sur le net....





Revenir en haut
Felip
Ptit nouveau
Ptit nouveau

Hors ligne

Inscrit le: 13 Mar 2009
Messages: 173
Localisation: Loudun
Date de naissance: 14/02/1959
Masculin
Point(s): 0
Moyenne de points: 0
Renaudot(s): 598
Moyenne de Renaudot(s): 3,46

MessagePosté le: Dim 21 Nov - 14:50 (2010)    Sujet du message: L' EGLISE SAINT HILAIRE DU MARTRAY Répondre en citant

Voici une copie d'une héliogravure de St Hilaire d'après une photo de Jules Robuchon.  Il est l'auteur de l'ouvrage "Paysages et monuments du Poitou" auquel il va travailler pendant 25 années, publiant les différents volumes départementaux entre 1884 et 1895.
Il faut remarquer le clocher de St Hilaire qui sera détruit en 1905 suite à une décision du conseil de fabrique de St hilaire datée du 1er janvier 1905. Ce clocher "menace ruine" et l'eau s'y infiltre...
Ce clocher avait été construit en 1837 en remplacement d'un clocher déjà en très mauvais état....




Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 20:22 (2017)    Sujet du message: L' EGLISE SAINT HILAIRE DU MARTRAY

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    BIEN VIVRE EN LOUDUNAIS Index du Forum -> LOUDUN et ses proches environs -> LOUDUN Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Thème subSilver modifié par Caro