BIEN VIVRE EN LOUDUNAIS Index du Forum BIEN VIVRE EN LOUDUNAIS
LE FORUM DU BIEN VIVRE EN LOUDUNAIS
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

La Tombe d'Odon aux Trois-Moutiers

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    BIEN VIVRE EN LOUDUNAIS Index du Forum -> LES QUATRE CANTONS -> CANTON DES TROIS MOUTIERS
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
pictavius
Ptit nouveau
Ptit nouveau

Hors ligne

Inscrit le: 18 Mai 2012
Messages: 108
Localisation: Ile de France
Date de naissance: 30/12/1952
Masculin
Point(s): 0
Moyenne de points: 0
Renaudot(s): 681
Moyenne de Renaudot(s): 6,31

MessagePosté le: Lun 11 Juin - 17:33 (2012)    Sujet du message: La Tombe d'Odon aux Trois-Moutiers Répondre en citant

Par ordre chronologique, (à partir de documents disponibles sur le Net) :

Mémoires de la Société des antiquaires de l'Ouest  - 1875
http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k1138751/f684

Après les œuvres importantes qui composent notre volume de Mémoires, viennent les œuvres de moindre haleine qui remplissent nos Bulletins trimestriels. Les voici dans leur ordre de publication :
C'est la courte notice de M. l'abbé Courteaud, curé d'Adilly (Deux-Sèvres), relatant la découverte, dans l'église des Trois-Moutiers, d'une pierre tombale, dont l'inscription très archaïque semble dater du IXe siècle, et nous apprend
que les restes d'un bienheureux Odon, moine, qui possédait le don des miracles, avaient été déposés dans ladite église.

La notice de l'abbé Courteaud, d'après le site des Antiquaires de l'Ouest est dans :
Bulletin de la Société des antiquaires de l'Ouest - 2e série - Tome 6 - page 50

Ce qui correspond au bulletin des années 1892-1894
http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k657083/f55


UNE DECOUVERTE AUX TROIS MOUTIERS

Au cours des travaux qui se firent, il y a bientôt deux ans, pour la reconstruction de l'église des Trois-Moutiers (vienne), les ouvriers, en démolissant le vieux clocher roman de l'ancienne église,
dont les matériaux devaient servir à la nouvelle, trouvèrent à la base une pierre gravée portant l'inscription suivante, dont je vous adresse pour notre musée l'empreinte prise sur la pierre elle-même.






La découverte de cette inscription a tout naturellement donné l'idée de pratiquer des fouilles au-dessous, et on ne tarda pas, en effet, à trouver sous les dalles formant l'ancien pavé les ossements
complets d'un personnage enfermé dans un cercueil de pierre, en forme d'auge.
Ces restes étaient mêlés à la terre dont on l'avait rempli, sans doute pour que la dalle ne cédât pas sous le pied. Ils ont été recueillis et religieusement conservés par notre excellent et intelligent confrère
M. le curé doyen des Trois-Moutiers.
Il n'y a pas à en douter, ces reliques sont celles d'un saint moine nommé Odon sur le tombeau duquel s'opérèrent de nombreuses guérisons, apportées d'ailleurs et cachées là sans doute dans cet angle du clocher pour
les soustraire aux profanations des Protestants pendant les guerres de religion.
Toute la question est de savoir si ce sont bien là les restes de Saint Odon-le-Grand, 2e abbé de Cluny, dont le nom fut aussi célèbre dans l'Eglise au Xe siècle que devait l'être au VIIe celui de Saint-Bernard.

Nous savons que S. Odon, abbé de Cluny, est mort à Tours, le 18 novembre 942 et qu'il fut inhumé dans l'église de Saint-Julien de cette ville, sous le maître autel. Des fouilles faites en cete église en 1838 ont amené la découverte de
trois tombeaux sous l'autel principal : l'un était incontestablement celui de Théodolon, archevêque de Tours et ami de s. Odon ; l'autre celui de sa sœur Gersinde ; le troisième, tombeau présumé de S. Odon, ne renfermait que quelques fragments.

Le Chanoine, qui a fait l'histoire de l'Eglise de Tours, en 1667, dit bien que les Protestants enlevèrent les reliques de S. Odon sans que nous sachions ce qu'ils en ont fait ; il ne dit pas cependant qu'ils les aient brûlées comme tant d'autres :
« Exportarunt è S. Juliano integra fere corpora SS. Pauli Leonensis episcopi, Antonii anachoretae, Colombae virginis, Odonis Cluniacensis, Pantaleonis Laurique abbatum capsulisquinque argentariis recondita. »
(Sancta et metropolit. Ecclesia Turonensis, p. 199).

On pourrait donc supposer une translation des reliques de l'abbé de Cluny, en Poitou aux Trois-Moutiers, voisins de la Touraine.
Mais, à côté de cela, nous devons dire que l'église de l'Isle-en-Jourdain, arrondissement de Lombez, au diocèse d'Auch, prétend les posséder depuis le XVIIe siècle, et ses prétentions nous semblent fondées sur une foule de documents que nous signale notre confrère
M. le curé doyen de l'Isle-Jourdain. D'après lui, ces reliques sauvées des profanations de cette époque par quelque main dévouée auraient été données ou à quelque évêque de Toulouse d'où dépendait cette église avant la Révolution, ou au comte de Toulouse, allié à la maison des comtes de l'Isle-Jourdain.
Dom Guéranger a demandé et obtenu pour Solesmes une relique insigne, il y a quelques années.
M. le curé de l'Isle-Jourdain possède sa lettre de demande et le savant abbé envoya un religieux tout exprès pour prendre le trésor demandé ; il croyait donc à l'authenticité du trésor que possède l'église de l'Isle-Jourdain, authenticité que nous ne contestons pas d'ailleurs.
Le grand renom de sainteté du second abbé de Cluny a dû faire qu'aussitôt après sa mort, comme cela se pratique encore de nos jours, plusieurs personnages aient cru  devoir se placer sous sa protection en prenant son nom au baptême,
et nous croyons que celui que nous signale notre inscription n'est autre qu'un de ceux placés sous son patronage.
De plus, nous ferons remarquer que l'inscription porte ce simple titre : Monachus.
Serait-il possible que celui d'Abbas n'ait pas été donné à S. Odon de Cluny, dont la notoriété fut si grande comme abbé de la célèbre abbaye ?
Je conclus quel'inscription révélatrice nous met en possession du corps d'un saint moine nommé Odon, mais non pas de celui du grand abbé que se félicite de posséder l'église de l'Isle-Jourdain, au diocèse d'Auch (1).
Quoi qu'il en soit, l'invention des reliques d'un saint, pour me servir de l'expression employée par l'église, est plus qu'une découverte : c'est une joie, c'est une fête pour l'Eglise de Poitiers tout entière et nous félicitons hautement notre heureux confrère, M. le curé Doyen des Trois-Moutiers, pour le vrai trésor que vient de retrouver son église.

CH. Courteaud (curé d'Adilly)

(1) Les Trois-moutiers, primitivement Bernezay, formaient jadis trois paroisses ou prieurés-cures, Notre-Dame, Saint-Hilaire et saint-Pierre.
La première dépendait de l'abbaye de la Trinité de Mauléon, la seconde de l'abbaye de Saint-Savin, la troisième de Notre-Dame du château de Loudun. Voir dictionnaire topographique de la Vienne,
par Rédet, pages 33 et 420. Saint-Hilaire des Trois-Moutiers, où a été trouvée l'inscription, est aujourd'hui la seule existante. On pourrait donc considérer le moine Odon comme sortant de l'abbaye 
de Saint-Savin qui l'aurait envoyé à son prieuré dudit Saint-Hilaire de Bernezay (note du secrétariat).








Auguste-Louis Lerosey (18 mars 1844, à Périers (Manche) -- 4 février 1919 à Loudun) dans sons travail sur l'abbaye d'Ension, évoque Odon et sa tombe aux Trois-Moutiers.


Mémoires - Société historique et scientifique des Deux-Sèvres - 1915
Abbé A. LEROSEY. L'abbaye d'Ension ou de Saint-Jouin-de-Marnes
http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k2087137/f40


Saint Odon était moine, nous dit son épitaphe trouvée dans les ruines de l'église Saint-Hilaire, aux Trois-Moutiers.
La tombe du saint fut découverte en 1892, avec l'inscription suivante, en vers léonins et caractères du XIe ou VIIe siècle:

Hic Dno gratus, monachus jacet Odo beatus

Undique egri veniunt et sani omnes fiunt (1).
 

Odon était moine. Nous ne savons si Citroine, Laon et Fort étaient religieux comme lui. Dans ce cas, à la manière de Rufin à Moutiers, de Méru à Boismé, de Varent à Saint-Varent, ils auraient reçu la mission d'évangéliser
la contrée. Citroine se serait fixé en ce lieu, qui devint une paroisse, placée plus tard sous son vocable, et abritant sans doute son tombeau. Laon porta l'évangile sur les bords de la Dive, à cet endroit précis qui porte maintenant
le nom de Saint-Laon-sur-Dive. C'est de là, qu'au XIe siècle.
ses restes glorieux furent transportés par des mains pieuses dans la collégiale de Thouars. Fort aurait porté ses pas à Tourtenay, où se voit son tombeau vénéré. Les âges précédents conduisaient à ce tombeau de nombreux
infirmes, dans l'espoir d'y trouver plus de vigueur et de force, surtout en faveur des enfants malingres.
Launégisile est le premier abbé connu après le fondateur.
On croit qu'il gouverna simultanément les deux maisons de Vertou et d'Ension.

(1) D. Bonnard, l'Abbaye de Sainte-Trinité de Mauléon, page 196





Remarque : Odon de Cluny
http://fr.wikipedia.org/wiki/Odon_de_Cluny

Travail récent - Université de Poitiers et CNRS (1975) :
Corpus des inscriptions de la France médiévale, vol. I ; Poitou-Charente, fasc. 2, Département de la Vienne (excepté la ville de Poitiers), textes établis et présentés, sous la direction de E.-R. Labande, par R. Favreau et J. Michaud
Dans le loudunais sont concernés :
Curçay sur Dive - Dercé - Claunay - Loudun - Messemé - Monts-sur-Guesnes - Ternay - Les Trois-Moutiers - Vézières - Le Bouchet
_________________
il n'y a pas des hiérarchies il n'y a que des differences


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Lun 11 Juin - 17:33 (2012)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    BIEN VIVRE EN LOUDUNAIS Index du Forum -> LES QUATRE CANTONS -> CANTON DES TROIS MOUTIERS Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Thème subSilver modifié par Caro