BIEN VIVRE EN LOUDUNAIS Index du Forum BIEN VIVRE EN LOUDUNAIS
LE FORUM DU BIEN VIVRE EN LOUDUNAIS
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Maulay

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    BIEN VIVRE EN LOUDUNAIS Index du Forum -> LES QUATRE CANTONS -> CANTON DE LOUDUN
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
pictavius
Ptit nouveau
Ptit nouveau

Hors ligne

Inscrit le: 18 Mai 2012
Messages: 108
Localisation: Ile de France
Date de naissance: 30/12/1952
Masculin
Point(s): 0
Moyenne de points: 0
Renaudot(s): 681
Moyenne de Renaudot(s): 6,31

MessagePosté le: Sam 17 Nov - 23:13 (2012)    Sujet du message: Maulay Répondre en citant

MAULAY
 







Le plus ancien texte qui nous fait connaître Maulay est la mention faite par un parchemin de cartulaire de l'ancienne abbaye de Saint-Pierre de Bourgueil, daté de 987, et qui parle de la « curte Maleciaco », la « Court de Maulay ».

Cette dénomination de "Court", qui ne s'appliquait alors qu'à une habitation importante, désignait probablement celle qui précéda la maison noble et petite forteresse du Haut-Maulay, laquelle fut, durant le Moyen-Âge, tête du premier fief de la paroisse.

A l'époque du parchemin de Bourgueil, Maulay se trouvait dans le ressort de la viguerie de Barnizec, village aujourd'hui disparu et qui paraît avoir été situé près de Dercé, probablement à l'endroit où l'on découvrit en plein champ, vers la fin du siècle dernier, un cimetière mérovingien-carolingien.

En tous cas, nous savons de façon certaine que la viguerie de Barnizec enclavait dans sa juridiction les terres qui sont entre Monts-sur-Guesnes et la paroisse de Ceaux.
Le Loudunais se partageait à cette époque, Xème  siècle, en quatre vigueries :
            Loudun, Vézières, Barnizec et Ceaux, petits tribunaux comparables, géographiquement, à nos justices de paix, mais avec des pouvoirs beaucoup plus comparables.

Durant le Moyen-Âge féodal, le territoire de Maulay fut partagé en deux seigneuries inégales :
           Le Haut-Maulay, relevant en vassalité de la châtellenie de Loudun, et le Bas-Maulay, relevant de celle de Mirebeau.

Les seigneurs de ces deux fiefs portèrent simultanément le nom de sire de Maulay, nous ne savons s'ils étaient issus d'une même famille, mais le fait qu'ils portèrent en même temps le même nom permet de le supposer.

Le Haut-Maulay : c'était la principale des deux seigneurie. Parmi ses très  anciens possesseurs, nous connaissons par les chartres Guillaume de Maulay, qui virait en 1085 ; Vivien de Maulay, en 1095 ; Henri de Maulay, en 1319.





LA FONTAINE DU FOND DU POT

Cette fontaine sourd dans un petit vallon près de Maulay.

La tradition attribue son origine à l'intervention miraculeuse de Saint  Martin qui évangélisait alors les campagnes du Loudunais.

« Un jour, dit la légende, que Saint Martin, épuisé par une longue marche sous le soleil, se reposait à l'ombre d'un arbre, une vieille femme passa sur le chemin.
Le saint l'ayant priée de lui donner de l'eau pour se désaltérer, la vieille lui offrit un pot de lait frais qu'elle était allée prendre chez elle.
Lorsqu'il eut apaisé sa soif,  Martin égoutta sur le gazon le peu de lait qui restait au fond du pot et une source limpide jaillit à cet endroit ».


Elle a reçu pour cela le nom de Fontaine du Fond du Pot.
Une variante met en scène une jeune bergère au lieu d'une vieille femme. Nous donnons ci-après un sonnet composé sur cette variante.


La Fontaine du Fond du Pot

     Messire Saint Martin, sous un poudreux harnois,
     S'en retourne à cheval de Poitiers l'Aquitaine,
     Un jour de canicule, à Candes en Touraine,
     En passant par Maulay, village loudunois.

     Faisant halte, il s'étens sous le couvert d'un bois,
     Puis, après ce repos, ayant repris haleine,
     Pour se désaltérer, il cherche une fontaine,
     Quand vient une bergère au souriant minois.

     « Mon père, lui dit-elle, en son gentil langage,
     Laissez-moi vous offrir de ce crémeux laitage,
     Breuvage frais tiré de mon petit troupeau ».

     Il but donc à sa soif et répandit le reste,
     Alors on vit soudain jaillir la font agreste,
     Qui se nomme depuis « Source du Fond du pot ».

Loudun, 1943 - Robert MINEAU





L'EGLISE

Cette belle construction romane est édifiée sur une base rectangulaire dont la longueur est de l'ordre de 21 mètres et qui se termine à l'Est par une sorte d'hémicycle.
Au Midi du monument, dans le voisinage de l'angle Sud-Ouest, se dresse le clocher, belle tour rectangulaire dont chaque face est percée d'une fenêtre en plein cintre:

Près de la porte se trouve une grosse dalle en forme de banc : c'est là que l'on posait, lors des enterrements, le cercueil avant son entrée dans le lieu saint.

Cette église est dédiée à Saint-Martin qui est venu évangéliser la région.




Un document dont la source est  : Société Historique du Pays de Loudunois
_________________
il n'y a pas des hiérarchies il n'y a que des differences


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Sam 17 Nov - 23:13 (2012)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    BIEN VIVRE EN LOUDUNAIS Index du Forum -> LES QUATRE CANTONS -> CANTON DE LOUDUN Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Thème subSilver modifié par Caro