BIEN VIVRE EN LOUDUNAIS Index du Forum BIEN VIVRE EN LOUDUNAIS
LE FORUM DU BIEN VIVRE EN LOUDUNAIS
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Saint Jean-Charles Cornay, un bienheureux de Loudun

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    BIEN VIVRE EN LOUDUNAIS Index du Forum -> LOUDUN et ses proches environs -> LOUDUN
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
pictavius
Ptit nouveau
Ptit nouveau

Hors ligne

Inscrit le: 18 Mai 2012
Messages: 108
Localisation: Ile de France
Date de naissance: 30/12/1952
Masculin
Point(s): 0
Moyenne de points: 0
Renaudot(s): 681
Moyenne de Renaudot(s): 6,31

MessagePosté le: Lun 28 Jan - 13:38 (2013)    Sujet du message: Saint Jean-Charles Cornay, un bienheureux de Loudun Répondre en citant



 

La commune de Mouterre-Silly est berceau de plusieurs saints du début de l'ère chrétienne, Loudun a aussi des saints, dont Jean-Charles Cornay, lequel a aussi des origines sur Mouterre-Silly, de plus il a passé sa jeunesse à Mouterre Silly.

Cela peut paraître curieux, mais ce saint a donné son nom à la salle de cinéma de Loudun ! Et aussi à un patronage, dont une section de gymnastique.


Jean-Charles Cornay, né le 27 février 1809 à Loudun, mort le 20 septembre 1837 à Son-Tay, Tonkin, (Viêt-Nam).
Fêté le 20 septembre.

http://www.diocese-poitiers.com.fr/spirituel/cornay/cornay.htm

http://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Charles_Cornay

http://jcraymond.free.fr/Celebrites/C/Cornay/Cornay.php

Jean-Charles Cornay faisait partie des Missions étrangères de Paris (MEP)
http://fr.wikipedia.org/wiki/Missions_étrangères_de_Paris

Saint Jean-Charles Cornay
http://animation.mepasie.org/rubriques/haut/salle-des-martyrs/martyrs-d-asi…

Un autre Poitevin, Théophane ou Jean-Théophane Vénard, né le 21 novembre 1829 à Saint-Loup-sur-Thouet et mort le 2 février 1861 à Hanoï, lui aussi des Missions étrangères de Paris, a été décapité à Hanoï.
Il manifeste sa volonté de devenir missionnaire et martyr pour la première fois à l'âge de neuf ans, à la lecture du martyre de Jean-Charles Cornay dans la revue Annales de la propagation de la foi qui décrit la vie des missionnaires en Asie.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Théophane_Vénard

Jean-Charles Cornay et Jean-Théophane Vénard ont fait leurs études Petit-Séminaire (ou collège) des Jésuites de Montmorillon et au Grand Séminaire de Poitiers.


Un Loudunais :
RCF - Saint du jour - Saint Jean-Charles Cornay - 24 Septembre 2012

Né à Loudun en 1809 dans une famille très croyante, Jean-Charles Cornay répond à sa vocation missionnaire et entre aux Missions étrangères de Paris (MEP).
A l'âge de 26 ans, il devient le premier martyr français du Tonkin.
http://podcast.rcf.fr/emission/143093/194160


Ouest-Eclair (Vendée) - 7 août 1937 - Page 7
LE CENTENAIRE D'UN MARTYR LOUDUNAIS, JEAN-CHARLES CORNAY

On ne saurait trop louer cette coutume qui se répand de plus en plus, de célébrer les grands anniversaires, en particulier les centenaires de ceux qui furent, à des titres différents, la gloire de notre pays.
Loudun connaîtra cette année la joie de fêter à son tour le centenaire de l'un de ses enfants : Jean-Charles Cornay, qui mourut martyrisé au Tonkin, le 20 septembre 1837, et cette circonstance doit être pour nous tous, Loudunais, l'occasion de pénétrer un peu dans l'intimité de notre compatriote, trop méconnu, d'ailleurs, d'un grand nombre d'entre nous.
Jean-Charles Cornay naquit à Loudun, le 23 février 1809, dans une maison située au n° 11 de la rue Grand' Cour, et qui appartient actuellement à Mlles Marsault. Il fit ses études d'abord au collège religieux de Saumur, puis au séminaire de Montmorillon. Très jeune, il se destina au sacerdoce

Pendant son séjour au collège d'abord, au séminaire de Poitiers ensuite, rien dans la vie extérieure du jeune Charles-Jean ne pouvait laisser prévoir qu'il y avait en lui l'étoffe d'un martyr.
Pour réaliser sa vocation, une fois qu'il l'eût délibérément choisie, le jeune Jean-Charles, dont les maîtres et les condisciples pensaient qu'il était seulement « un bon petit jeune homme », prouva, au contraire, au milieu des circonstances les plus difficiles, qu'il portait en lui une volonté d'homme, fortement trempée et inébranlable.
Sans éclat, en quelques mots seulement, il vainquit les larmes de sa mère, les objections de son père, qui déploraient son départ pour les missions. Arrivé au Tonkin, qui ne devait être pour lui qu'une escale, puisqu'il était désigné pour une mission en Chine, la mort inopinée de son guide l'obligea à y demeurer. Qu'importe ! Cette terre ingrate devint pour lui la terre d'élection, où il exerça dès lors son apostolat.
Arrêté sur l'ordre du mandarin à Ban-Nô ; emprisonné dans une cage où il ne pouvait même pas s'étendre, condamné à mort, Jean-Charles Cornay étonna tout son entourage et même ses collègues par la grandeur d'âme qu'il cachait sous la plus joviale bonhomie.
Le 26 septembre prochain, en l'église Saint-Pierre, qui fut son église paroissiale, tous les Loudunais seront conviés à chanter les louanges de leur compatriote Jean-Charles Cornay.
Une centaine de membres de la famille du martyr assisteront à la cérémonie. S. E. Mgr Mesguen, évêque de Poitiers, prononcera le panégyrique du bienheureux.





Ouest-Eclair (Vendée) - 28 septembre 1937 - Page 5 - LE GRAND PELERINAGE DE St-PIERRE
C'est par un temps splendide que s'est déroulé le grand pèlerinage de la paroisse Saint-Pierre de Loudun, le dimanche 26 septembre, à l'occasion du centenaire du martyr du bienheureux Jules-Charles Cornay, notre illustre compatriote.
Sous l'œil vigilant de l'actif et dévoué pasteur de cette paroisse, les organisateurs et organisatrices avaient mis tout en œuvre pour fêter dignement le souvenir du bienheureux martyr Loudunais.
Pour cette circonstance, la maison où naquit J.Ch. Cornay, située rue Grand-Cour, disparaissait sous les fleurs et la verdure et les rues aboutissant à l'église avaient été magnifiquement décorées de guirlandes, drapeaux et bannières.
Sur le portique, une banderole avait, été placée et portait l'inscription suivante : « Gloire à notre bienheureux martyr Jean-Charles Cornay ».
Dès la veille et le matin à l'aube, les cloches se firent entendre à toute volée et donnèrent le signal de la fête.
La messe de 7 heures (messe de communion, célébrée par le chanoine Desnouès secrétaire général de l'évêché, fut particulièrement édifiante.
A 10 h. 15, M. l'archiprêtre de St-Pierre, entouré d'un très nombreux clergé, attendait, à la porte de l'église, l'arrivée de Son Excellence Mgr Mesguen, qui avait bien voulu accepter la présidence de cette fête.
La réception fut très importante et le distingué prélat fit son entrée dans l'église, suivi de 150 membres de la famille du bienheureux et d'une foule considérable de fidèles.
La messe chantée, avec chapelle pontificale, fut célébrée par Mgr Backès, vicaire général et accompagnée de très beaux chants, exécutés par la chorale de St-Pierre et soutenus par l'organiste distingué, qu'est M. Laudais, de Poitiers
A 14 h. 15 un solennel « Magnificat » réunissait à nouveau la foule de pèlerins accourus de toutes parts.
Avec une religieuse attention, l'assistance écouta le panégyrique du Bienheureux, prononcé, avec une grande éloquence, par Mgr Mesguen. Il félicita vivement M. l'archiprêtre
Boissière de la généreuse pensée qu'il avait eue de fêter le centenaire de ce glorieux martyr Loudunais, et remercia tout le clergé, la famille et les nombreux fidèles qui avaient répondu, avec empressement à l'appel de leur pasteur.
Cette très touchante cérémonie se termina par la procession des reliques du Bienheureux et le salut.
Avant de quitter Loudun, Mgr Mesguen, accompagné de tout le clergé et suivi d'une foule de fidèles, se rendit à la maison natale de Jean-Charles Cornay, pour y donner sa bénédiction.
La population Loudunaise gardera longtemps le souvenir de cette inoubliable journée.






Ouest-Eclair (Vendée) - LA FÊTE DE LA SAINT-PIERRE - 7 juillet 1937
La grande fête de la Saint-Pierre, attendue impatiemment et préparée de longue main, sous la haute direction du vénéré pasteur, M. l'archiprêtre de la paroisse de Saint-Pierre, et avec le concours de son très dévoué vicaire,
s'est déroulée dimanche 4 juillet, par un temps choisi et idéal.
Le programme, élaboré avec soin, fut, en tous points parfaitement réussi.
A 10 h. 1/2, une foule nombreuse de paroissiens garnissait l'église pour assister à la messe solennelle, qui devait commencer cette journée de saines distractions dans un but de bienfaisance et obtenir un succès inespéré.
A 13 h. 1/2, nous assistions à un magnifique défilé qui parcourut la ville. La Lyre de Gourgé, aimablement venue renforcer un jeune orchestre Loudunais, précédait le cortège, aux sons d'un pas redoublé très entraînant.
Puis, venait la J. Ch. Cornay, admirable dans sa tenue.
C'est alors que nous voyons défiler, bannière en tête de chaque groupe, toutes les nations, en costumes authentiques. Disons de suite, que ces groupes charmants, costumés avec un art et un goût parfaits ont remporté le plus grand succès et méritent toutes nos félicitations.
La magnifique promenade du château, très gracieusement mise à la disposition des organisateurs par la Municipalité, offrait un superbe coup d'œil, et c'est sous ces délicieux ombrages que la kermesse remporta le même succès.






**********************************************************

Une famille du Loudunais :
    Son acte de naissance est page 46, du registre N-1808-1810 de Loudun en ligne, Archives de la vienne.

Sa généalogie, du moins un début sur :
http://gw3.geneanet.org/pierfit?lang=fr&p=jean charles&n=cornay

Jean-Charles Cornay est fils de Jean Baptiste Cornay et de Mayaud Françoise, dont mariage le 1er thermidor an 10 (20 juillet 1802) à Saumur. Registre de Saumur, mariages an IX an X, page 92 :
http://www.archives49.fr/recherche/genealogie/registres-paroissiaux-et-deta…
    Il est dit que :
    Jean Baptiste Cornay est fils de Jean Charles Cornay, négociant à Loudun et de Thérèse Terrier
    Et que :
    Françoise Mayaud est fille de Pierre Mayaud et de Marguerite Agathe Boilesve

Jean Charles Cornay et Thérèse Terrier : mariage le 8 mai 1769 au Marché de Loudun (n° 49) - (page 8 du registre BM 1769 en ligne).
Jean Charles Cornay est fils de Louis Cornay et de Marie Chesneau
Thérèse Terrier est fille de René Louis Terrier et de Marie Delafois, tous de Loudun = capture

Louis Cornay et Marie Chesneau : mariage le 02 décembre 1724 au Marché de Loudun (n° 279, page 29 du registre en ligne)
Louis Cornay fils de Cornay Jacques et Vinée Catherine
Marie Chesneau fille de Chesneau René et Charlotte Chapelet

Jacques Cornay et Catherine Vinée : mariage le 19 06 1687 à Saint Cassien (page 6 du registre M-1663-1700).
Jacques Cornay est fils de Cornay Jacques et Cesteau Marguerite
Catherine Vinée est Veuve de Linacier Jacques (dont mariage le 18 juin 1680 Saint-Cassien, (page 4 du registre M-1663-1700) où elle est fille de Charles Vinée et de Gerbier Magdelaine)


Retour à la mère de Charles, soit  Françoise Mayaud, fille de Pierre Mayaud et de Marguerite Agathe Boilesve.
Saint Pierre de Saumur -- BMS - 1756-1780 - Page 1314 --- 8 juillet 1776 - Mariage Pierre Mayaud et Marguerite Agathe Boilesve
Lui fils de Noël Pierre Mayaud et de Geneviève Charlotte Crémière
Elle fille de Jacques Boilesve et de Marie Magdeleine Gangnerie

Marché de Loudun - BM-1748-1749 - page 7 - 4 juin 1748 - Acte n° 48 ---- Mariage de Pierre Noël Mayaud avec Geneviève Charlotte Crémière
Lui Fils de Noël Mayaud et de Françoise Marguerite Samson
Elle Fille de René Michel Crémière et de Anne Charlotte Girard

Et on arrive à Chasseignes de Mouterre Silly :
René Michel CRÉMIÈRE épouse Anne Charlotte GIRARD le 3 juillet 1724, dans l'église de Chasseignes.
Registre de Chasseignes - BMS - 1717-1740 - Page 33
Lui est fils de Thomas + et de Vandangeon Susanne, père commissaire de police du Martray
Elle est fille de Charles et de BERNARD Anne, son père est sieur de la Barotrie
Elle est née le 22 octobre 1703 à Chasseignes - Registre BMS - 1692-1716 - Page 43. Elle a un frère jumeau, François.

Girard Charles peut être veuf de Regnier / Renier Marguerite = Girard Charles époux Renier décédé 18 février 1722 à Chasseignes est dit sieur de Barroterie
Le couple Girard charles et Regnier Marguerite (mariage le  01.03.1683 Marché) baptise au Marché en 1695, 1685, et en 1686 : un fils Charles.

Mariage le 08 février 1687 au Martray de Loudun.
CREMIERES Thomas, veuf du Martray et VENDANGEON Suzanne fille de René Vendangeon et de Marthe Maurat.

Mariage le 19 novembre 1680 au Martray de Loudun.
CREMIERE Thomas (22 ans) fils Jean Cremière et de Judic Mellon et AUBRY Jeanne Elisabeth (18 ans) fille de René Aubry et de Elisabeth Robin.


******************************************

Statue de saint Jean-Charles Cornay, église Saint-Pierre du Marché, Loudun, Vienne, France
http://fr.wikipedia.org/wiki/Fichier:Loudun_église_St_Pierre_statue_JC_Corn…

Travaux de rénovation, dont la maison natale de Jean Charles Cornay :
http://www.architecte-86.com/pdf/referencespatrimoine.pdf


Le Cinéma Cornay à Loudun par Jean-Claude Raymond
http://jcraymond.free.fr/Celebrites/C/Cornay/Cinema.php

Le Cinéma à Loudun Des débuts à aujourd'hui par Jacques Sergent et Jean-Claude Raymond
http://jcraymond.free.fr/Histoire/Lieux/L/Loudun/Loisirs/Cinema/CineHistoir…

Chapelle Saint-Jean-Charles-Cornay à Loudun
http://clochers.org/Fichiers_HTML/Accueil/Accueil_clochers/86/accueil_86137…

On a des photos du Parc, de la chapelle et de la maison natale de Jean Charles Cornay, sur le site d'un Ch'ti que les Loudunais ont adopté !
http://prololo.forumactif.com/t61-loudun-dans-la-vienne

C’est le dimanche 5 mai 1929 que le cinéma du Patronage de la jeunesse catholique ouvre ses portes dans la rue de l’Abreuvoir avec le film muet  « la Croix sur le rocher » :
Cliquer sur : Cinéma Cornay
http://www.ville-loudun.fr/pages/viedelacite/culture.php

Ouest-Eclair (Vendée) - Loudun - La Jean Charles Cornay à l'honneur - 26 juillet 1936
Nous sommes heureux d'enregistrer le succès que vient de remporter, au Concours de Gymnastique interrégional de la ville de Fontenay-le-Comte, nos jeunes gymnastes Loudunais de la « Jean-Charles Cornay ».
Après avoir concouru en division supérieure, ils ont décroché un prix d'honneur. De plus, ils ont présenté une pyramide qui a remporté un prix d' « Excellence couronnée ».
Le succès de cette pyramide fût tel, que, à la demande des Directeurs du Concours, elle a été reproduite pendant le festival de l'après-midi.
En cette circonstance, nous adressons à cette phalange de futurs soldats nos bien sincères compliments.




Ouest-Eclair (Vendée) - 10 octobre 1938 - AU PATRONAGE CORNAY
— Jeudi, à 13 heures, ouverture du patronage ; 13 h. 30, gymnastique ; 15 h., clairons, tambours ou jeux divers ; 16 heures, séance de cinéma ;
 16 h. 30, fin du patronage pour ceux qui ont moins de 11 ans ; 17 à 19 heures, avant-garde pour ceux de 11 à 15 ans.




*****************************

LE JOURNAL LA CROIX - Hélas parfois pas très lisible


La Croix - Nos Martyrs - 25 mai 1900
http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k219019v/f3.image.r=cornay.langFR



Pas très lisible :
La Croix - Fêtes du bienheureux Cornay - 25 janvier 1901
http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k219314w/f2.image.r=cornay.langFR
Fêtes du bienheureux Cornay
Dimanche ont eu lieu, à la cathédrale de Poitiers, les fêtes en l'honneur du bienheureux martvr Jean-Charles Cornay.
Il y avait foule, surtout aux vêpres. Les offices étaient présidés, par Mgr Pineau, évêque du Tonkin, assisté de Mgr l'évêque de Poitiers, de Mgr Augouard, vicaire apostolique de l'Ouhanghi, des Abbés de Ligugé et de Beauchéne.
Le soir, panégyrique du Bieuheureux, par Mgr Demimuid, directeur de la Sainte-Enfance. Une séquence, due à M. l'abbé Bougouift, ancien Supérieur du Grand Séminaire de Poitiers a produit un grand effet.
Beaucoup de prêtres, au milieu desquels on remarquait presque tous les chanoines, à côté de M. l'abbé (....), archiprêtre de Loudun, pays natal du Bienheureux. Des fauteuils près du (....) avaient été réservés à la famille du Bienheureux.
Remarqué quelques membres de la famille Mayaud, de Saumur, qui était celle de la mère du martyr.


La Croix - Le mariage des prêtres - 2 juin 1906
http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k219031h.r=cornay.langFR
LE MARIAGE DES PRÊTRES
Le R. P. Girod, des Missions étrangères, missionnaire au Tonkin, raconte cet épisode où se trouve mêlé le nom d'un des martyrs béatifiés dimanche 27 mai, le Bienheureux Jean-Charles Cornay
Un jour, en 1878, au Séminaire de la rue du Bac, j'étais de service à la salle des Martyrs, donnant aux visiteurs des explications sur les différents tableaux ou objets qui forment notre musée des Missions étrangères.
Parmi les visiteurs se trouvait un jeune homme d'une vingtaine d'années, dandy tiré à quatre épingles, lorgnon d'or, breloques d'or, canne à pomme d'or.
Quand les autres visiteurs se furent retirés, il s'approcha de moi, et à brûle-pourpoint, me regardant dans le blanc des yeux
Mais enfin, Monsieur l'abbé, me dit-il, je voudrais bien savoir pourquoi les prêtres catholiques ne se marient pas ? En ayant des enfants, ils perpétraient leur sacerdoce.
Je ne sourcillai point, mais, levant la tête vers le tableau annamite qui représente l'horrible supplice du Bienheureux Comay que les bourreaux coupent en morceaux.
Tenez, Monsieur, regardez et dites-moi si, quand on a femme et enfants, on a du goût pour pareil genre de vie et de mort !
Mon interlocuteur me demanda respectueusement la permission de me serrer la main et se retira en me souhaitant bonne chance.


La Croix - Triduum du bienheureux Théphane Vénard - 17 septembre 1909
http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k257480h/f3.image.r=cornay.langFR
Triduum du bienheureux Théphane Vénard
Le triduum en l'honneur du bienheureux Théophane Vénard, à Saint-Loup, sa paroisse natale, vient de se terminer avec un plein succès.
Les compatriotes du nouveau Bienheureux  ont témoigné un entrain unanime pour la décoration de leurs rues et de leurs maisons.
Dimanche, une imposante procession, à laquelle prenaient part déjà de nombreux habitants des environs, s'est déroulée vers le coteau de Bel-Air, où jadis le petit pâtre Théophane Vénard gardait ses troupeaux.
C'est là que la lecture de la vie de Charles Cornay, cet autre martyr poitevin, que l'Eglise aussi a placé sur ses autels, arracha à son jeune enthousiasme ce cri sublime qu'il devait réaliser plus tard « Et moi aussi je veux aller au Tonkin, et moi
aussi je veux être martyr. »
Lundi, deuxième jour du triduum , la grand'messe a été chantée par M. le chanoine Vénard, frère de notre Bienheureux, et un panégyrique, fort goûté a été prononcé par M. l'abbé Ballu, du diocèse d'Angers ; le même orateur a donné le soir une conférence avec projections sur la vie du bienheureux Théophane.
Aujourd'hui, en raison de l'affluence prévue, les cérémonies de la journée ont eu lieu en plein air dans la cour du magnifique château de Saint-Loup, aimablement offerte  par M. le marquis de Maussabré.
Mgr Pelgé a officié, entouré de plus de 350 prêtres. M. le vicaire général Périvier a continué fort éloquemment le panégyrique du Bienheureux commencé dimanche, et après une interminable procession à travers les rues de la ville, la bénédiction du très Saint Sacrement a clôturé ces fêtes inoubliables.
La foule, venue de dix lieues à la ronde, évaluée à plus de 10000 personnes, a témoigné d'un remarquable esprit religieux, et le recueillement ne s'est pas démenti un instant.
En ce moment, une retraite aux flambeaux parcourt la ville illuminée à giorno, aux accents entrainants de l'Union musicale et la fête se termine par le chant imposant du Credo, exécuté par toute la foule sur la place de l'église.
On se croirait à Lourdes.
Que le bienheureux Théophane rende à set excellents compatriotes ce qu'ils viennent de si bien faire en son honneur.


****************************

LA SEMAINE RELIGIEUSE DU DIOCÈSE DE POITIERS - Hélas manque l'année 1901


La Semaine religieuse du diocèse de Poitiers - 19 octobre 1902
Bénédiction d'une cloche à Saint Pierre de Loudun

http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k5689820z/f2.image.r=cornay.langFR
Extraits :
           Par un sort qui m'est doux, Jean-Charles je m'appelle ;
           C'est le nom de Cornay, c'est un nom glorieux.
           Lorsque tu m'entendras, Loudun, cité fidèle,
           Tu rediras ce nom qu'ont acclamé les cieux.

Telle est l'inscription gravée, au-dessous de l'image du Bienheureux Jean-Charles Cornay, sur la cloche qui vient d'être bénite, dimanche dernier, au milieu d'un grand concours de fidèles, dans la vaste et belle église de Samt-Pierre de Loudun. L'artiste loudunais qui les a écrites sait trouver de fort beaux vers pour les poésies qu'il compose ; il a voulu, cette fois, ne faire que les paroles, et laisser à la voix de bronze le soin, d'improviser elle-même la musique.
Elle s'en acquittera bien. Elle est aussi harmonieuse à entendre que gracieuse à voir. Dans le concert du beffroi, c'est elle qui donne la note aimable, et par-dessus la solennelle tierce majeure de ses soeurs aînées (mi, fa dièze, sol dïèze), elle chante, en la, les louanges de son glorieux patron.

D'où vient-elle ? De chez Bollée, d'Orléans. C'est tout ce que j'en puis dire.
Qui l'a donnée ? Mystère. Je n'en sais rien, elle n'en sait rien elle-même, ni son parrain, ni sa marraine, ni l'orateur qui l'a fêtée, ni Monseigneur, qui l'a bénite.

Il y a, en matière de générosités, de certaines façons d'exiger le silence qui trahissent un secret espoir d'indiscrétion ; le généreux et anonyme donateur de la cloche du Bienheureux Cornay n'a évidemment pas eu cette arrière-pensée, car ce n'est pas M. l'archiprêtre de Loudun qu'il eût choisi pour lui confier ce secret-là.

Le parrain et la marraine, M. Guillemot, neveu, et Mme Berteaud, nièce du martyr.



La Semaine religieuse du diocèse de Poitiers - 16 novembre 1902
La cloche du bienheureux Charles Cornay dans l'église Saint Pierre de Loudun.

Discours de M. L'Abbé Périvier, Vicaire Général donné lors de la bénédiction de la cloche.
http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k5689833k/f8.image.r="charles cornay".…


La Semaine religieuse du diocèse de Poitiers - 31 mai 1903
Au tombeau du bienheureux Charles Cornay - Lettres du R. P. Bourdin D'Arcy, missionnaire Poitevin.

http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k5570936v/f11.image.r="charles cornay"…

       Le tombeau se trouve à Chien-Ung, (Chieû-Ung), dans le district de Yen-Tap.
       Dans un autre document il est dit que Yen-Tap est la paroisse centrale du district de Xu-Doai.
       Charles Cornay a été exécuté à Son-Tây. Voir plus loin.


La Semaine religieuse du diocèse de Poitiers - 13 décembre 1903
Les reliques du bienheureux Charles Cornay à Poitiers

http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k5571063z/f7.image.r=
Nous avons publié, il y a quelques semaines, une lettre du Père Bourdin d'Arcy, annonçant l'envoi, à Poitiers, des reliques du Bienheureux Charles Cornay.
Ces reliques sont arrivées à l'Evêché de Poitiers et Monseigneur l'Evêque en a fait parvenir au Petit-Séminaire de Montmorillon la part qui lui était destinée. '
Voici une nouvelle lettre qui intéressera nos lecteurs :
Lettre du R. Père Bourdin d'Arcy
PRÊTRE DU DIOCÈSE DIS POITIERS, MISSIONNAIRE APOSTOLIQUE AU TONKIN
Bong-Hoa, 10 juin 1903.

Dans le document une gravure de l'église de Chien-Ung, construite sur l'emplacement du tombeau du bienheureux Cornay.




Sur le site des Missions Étrangères de Paris, il est dit :
Il a reçu de France une belle cloche pour l'église de Chien-ung construite avec les généreuses offrandes des petits-neveux du B. Cornay.

http://archives.mepasie.org/rapports-des-eveques/rapport-n-adeg-674
Sur le même site, chercher Cornay dans le moteur de recherche interne, on obtient :
http://archives.mepasie.org/notices/notices-biographiques/cornay


Site Vietnamien avec le tableau de l'exécution de Charles Cornay
http://www.tinmung.net/CACTHANH/118ThanhTDVN/_TieuSu/Tan_GioanCharlesCornay…


La Semaine religieuse du diocèse de Poitiers - 4 octobre 1903
Fête en l'honneur du bienheureux Charles Cornay à Loudun

http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k5571003p/f10.image.r="charles cornay"…


La Semaine religieuse du diocèse de Poitiers - 1 janvierv 1905
Bibliographie : vie du bienheureux Charles Cornay

http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k5600588h/f379.image.r=cornay.langFR
Sur le même ouvrage : Notre-Dame des Martyrs au Grand Séminaire de Poitiers
http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k5600588h/f545.image.r=cornay.langFR


*********************************

DOCUMENTS SUR JEAN CHARLES CORNAY

On retrouve souvent les mêmes récits, les sources étant M. A. X. Marette, Missionnaire apostolique au Tonkin et les lettres de Jean Charles Cornay.
Des documents apportent des renseignements sur l'état politique de la région, sur la géographie, etc....



Saint Jean-Charles Cornay - Documentation historique
http://www.diocese-poitiers.com.fr/images/stories/Archives/catalogue_commun…


Documentation historique - Saints du Poitou - Saints patrons chrétiens - Vocables du diocèse de Poitiers
http://www.diocese-poitiers.com.fr/images/stories/Archives/catalogue_commun…


La martyrologie catholique en Indochine du XIXe siècle
http://historien-sans-frontiere.com/?page_id=469


Saint Jean-Charles Cornay
http://animation.mepasie.org/rubriques/haut/salle-des-martyrs/martyrs-d-asi…


Jean-Charles Cornay - Prêtre, Martyr, Saint - 1809-1837
http://alexandrina.balasar.free.fr/jean_charles_cornay.htm


Si l'on veut un aperçu en deux pages assez complet de la vie de Charles Cornay :
Le Patronage des jeunes filles... N° 12 - Décembre 1900 - Une conférence avec projection

http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k56763253/f51.image.r="charles cornay"…




Vies de trois missionnaires apostoliques du diocèse de Poitiers : morts victimes de leur zèle pour la conversion des infidèles pendant les années 1837, 1853 et 1854.
Abbé de Larnay - Imprimerie de H. Oudin, 1856 - 329 pages
Page 225 : chapitre sur le vie de Charles Cornay.
http://books.google.fr/books?id=sqJEBd7dYIgC&printsec=frontcover&hl…
Page 228 : portrait de Charles Cornay





Les petits Bollandistes : vies des saints. T. XV, Vénérables et personnes mortes en odeur de sainteté / d'après les Bollandistes, le père Giry, Surius... ; par Mgr Paul Guérin
Le Vénérable Jean-Charles Cornay
http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k30745g/f111.tableDesMatieres



Un ouvrage récent :
Le premier martyr français du Tonkin : Saint Jean-Charles Cornay (1809-1837) - Saint Jean-Charles Cornay, Gérard Jubert - Téqui, 1989 - 335 pages
Dont on parle ici : Revue historique
http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k184037/f142.image.r=cornay.langFR
M. Gérard Jubert, président honoraire de la société historique du Pays Loudunois, ancien archiviste aux Archives Nationales.
http://www.centre-presse.fr/lib/spaw2/uploads/files/college guy chauvet.pdf
Un autre ouvrage de M. Gérard Jubert, sur Théophraste Renaudot, présenté ici :
http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/crai_0065-0536_2006_…



Notice sur la vie et la mort de J.C. Cornay, prêtre du diocèse de Poitiers, décapité pour la foi, au Tong-King, le 20 septembre 1837 - Barbier - 1839
http://books.google.fr/books?id=gRkMAAAAYAAJ&hl=fr&pg=PP1#v=onepage…


La Salle des martyrs du Séminaire des missions étrangères... / [Louis Beaulieu, Émile Lesserteur et Henri Blanchard]
http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k64399086/f159.image.r="charles cornay…
et autres pages


Les martyrs en Chine / relations recueillies et publiées sous la direction de M. l'abbé Allemand-Lavigerie,...
http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6207551w/f117.image.r="charles cornay…


Missions de l'Extrême Orient, ou Coup d’œil sur les persécutions de la Chine, de la Cochinchine, du Tong-King et de la Corée, par M. l'abbé Camille Lenfant,...
http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k56950756/f77.image.r=cornay.langFR


Vie et correspondance de J.-Théophane Vénard, prêtre de la Société des Missions étrangères, décapité pour la foi au Tong-King, le 2 février 1861...
Augmenté du discours d'anniversaire prononcé à Saint-Loup par Mgr l'évêque de Poitiers. [Hymne en l'honneur du martyr J.-Théophane Vénard... par M. l'abbé J.-B. Chauvin,...]

http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6338137m.r="charles cornay".langFR




Dix Ans de Haut-Tonkin , par L. Girod,... - 1899
On parle de Charles cornay un peu partout, et plus précisément :
http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k5844420d/f21.image.r=cornay

Il est dit que Charles Cornay a été exécuté à Son-Tây.
http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k5844420d/f20.image.r=cornay

Carte de la mission du Haut-Tonkin (et sur la page suivante où on situe Son-Tây)
http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k5844420d/f301.image





Missions du Levant, d'Asie et de la Chine, lettres, récits, fragments divers, extraits des "Annales de la Propagation de la foi" et précédés d'une introduction, par Maxime de Montrond...
Auteur : Montrond, Maxime Fourcheux de (1805-1879)
Martyré de Charles Cornay - Extrait de la relation écrite par M. A. X. Marette, Missionnaire apostolique au Tonkin et par Charles Cornay lui-même.

http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k5695265h/f229.image.r="charles cornay…



Histoire générale de la Société des missions étrangères. Tome 3 / par Adrien Launay,
Circonstances de l'arrestation de Charles Cornay.

Jean Charles Cornay fut arrêté le 20 juin 1837 à Bau-Nô dans la province de Hung-Hoa.
http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k824068/f38.image.r=
Ensuite il fut transporté à Son-Tay, dite Doai, chef-lieu de la province de l'ouest.



L'Annam, le Tonkin et l'intervention de la France en Extrême-Orient / par Paul Antonini...
Persécuteurs et Martyrs, on parle de Charles Cornay page 165

http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k5421449f/f140.image



Bibliotheca indosinica. Dictionnaire bibliographique des ouvrages relatifs à la péninsule indochinoise par Henri Cordier,.... Volume 3
Bibliographie sur Charles Cornay (en bas à droite et page suivante) :
http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k62631938/f280.image.r=



Dictionnaire hagiographique, ou Vie des saints et des bienheureux honorés en tout temps et en tous lieux depuis la naissance du christianisme jusqu'à nos jours avec un Supplément pour les saints personnages de l'Ancien et du Nouveau Testament et des divers ages de l'Eglise.... Tome 2 / par M. l'abbé Pétin..
http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k63160692/f746.image.r="charles cornay…


Très complet : Relation du martyre de M. J. C. Cornay-Mayaud, écrite par M. A. -X. Marette, missionnaire apostolique au Tonking.
Annales de la propagation de la foi : recueil périodique des lettres des évêques et des missionnaires des missions des deux mondes, et de tous les documents relatifs aux missions et à l'Association de la propagation de la foi

http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k5446435h/f40.image.r="charles cornay"…



Les Conférences... Conférence donnée à l'Union de l'Ouest à Paris - Juin 1909
Le bienheureux Jean Théophane Vénard

http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6251094f/f12.image.r="charles cornay"…



Charles Cornay, et Théophane Vénard sont passé par le petit-séminaire de Montmorillon, Augustin Bourry autre martyr aussi.
La Maison-Dieu et le petit-séminaire de Montmorillon, 1090-1894 / par l'abbé E. Ménard,...

http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k54896498/f553.image.r=cornay.langFR
     Les Cornay, les Bourry, les Vénard, les Bisch, les Chicard, les Gilbert, les Bourgeois, les Simon, les Potier, pour ne citer que les plus connus parmi les morts...

Augustin Bourry - mort martyr le 1er septembre 1854 au Tibet.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Augustin_Bourry





Cartes anciennes de l'Indochine, dont le Tonkin :
http://belleindochine.free.fr/Carte.htm

La page principale du site : http://belleindochine.free.fr/sommaire.htm
--> Très bon travail : merci !!!




Le district de Sơn Tây (Hanoi)
C'est en anglais
http://en.wikipedia.org/wiki/Son_Tay

Savoir que c'est le lieu d'une bataille (ou campagne) en 1883 (on a des photos et gravures)
http://en.wikipedia.org/wiki/Sơn_Tây_Campaign

Dynastie Tây Sơn (la version anglaise est plus complète) :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Dynastie_Tây_Sơn


******************************

Dans l'Inventaire général du patrimoine culturel on trouve deux sites avec des verrières représentant Charles Cornay

Eglise paroissiale Notre-Dame - rue Alcide d'Orbigny - La Rochelle
http://www.culture.gouv.fr/public/mistral/memoire_fr?ACTION=CHERCHER&FI…

http://www.culture.gouv.fr/public/mistral/palsri_fr?ACTION=CHERCHER&FIE…


Château de La Poupardière - Saint-Martin-de-la-Place - Maine et Loire

http://www.culture.gouv.fr/public/mistral/palsri_fr?ACTION=CHERCHER&FIE…




 



Vidéos sur les "Missions étrangères de Paris"
http://www.dailymotion.com/mepasie#video=x7qs88


Missions Étrangères de Paris (MEP) - 128 Rue du Bac  75007 Paris
http://www.panoramio.com/photo_explorer#view=photo&position=6&with_…


Une série d'émissions sur les MEP : avec google, chercher :
   site:podcast.rcf.fr/ Missions Etrangères de Paris
_________________
il n'y a pas des hiérarchies il n'y a que des differences


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Lun 28 Jan - 13:38 (2013)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
FILOU86
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 06 Oct 2007
Messages: 4 693
Localisation: LES TROIS MOUTIERS (86)
Date de naissance: 31/07/1962
Masculin Lion (24juil-23aoû)
Point(s): 0
Moyenne de points: 0
Renaudot(s): 8 218
Moyenne de Renaudot(s): 1,75

MessagePosté le: Ven 22 Fév - 19:29 (2013)    Sujet du message: Saint Jean-Charles Cornay, un bienheureux de Loudun Répondre en citant

merci pour toutes ces informations Pictavius.  Okay
_________________
Vivre à Loudun, c'est hyper bien !!


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur Yahoo Messenger MSN
claude
C"est un début !
C

Hors ligne

Inscrit le: 22 Mai 2009
Messages: 271
Localisation: loudun
Date de naissance: 10/11/1942
Masculin Scorpion (23oct-21nov)
Point(s): 0
Moyenne de points: 0
Renaudot(s): 1 046
Moyenne de Renaudot(s): 3,86

MessagePosté le: Dim 24 Fév - 17:31 (2013)    Sujet du message: Saint Jean-Charles Cornay, un bienheureux de Loudun Répondre en citant

Une étude bien complète d'un "grand enfant" de Loudun et merci à pictavius pour avoir rassemblé toutes ces infos et donné des liens pour compléter au cas où .
Pour ma part, en 2009, j'avais compilé des infos sur l'histoire de Loudun que j'avais retranscrites sous forme d'un texte/poème à vers plus ou moins libres. Je viens de le ré-écrire en vers alexandrins de 12 pieds donc en respectant certaines règles de la poésie à savoir de couper le vers en 2 en son milieu pour le repos pour un meilleur rythme. Je ne sais pas si j'ai réussi. Quant à inclure des métaphores, des litotes, des euphémismes, des périphrases, et je ne sais quoi encore, c'est une autre histoire et ça c'est plus compliqué. Toujours est-il que c'est bien l'histoire de Loudun que j'y ai résumée et j'espère qu'en 4 ans, j'ai fait quelques progrès :-)))) Bien sûr, ça n'engage que moi et je ne prétends rien avec ces écrits.

Sur les remparts de Loudun.

Cette ancienne cité est Histoire de France,
On voit sa tour carrée de bien loin en tous sens.
Si la ville a perdu sa stature notoire,
Chaque détour de rue nous rappelle ses gloires,
Ses enfants, Renaudot, Charbonneau, Chauvet, …
Ont tous leur destinée dans la pierre gravée.
 
A l’âge de pierre, sur le mont fortifié,
En ces temps fort anciens, l’homme s’est installé,
La pierre à construire se trouve en abondance,
La butte renforcée est son camp de défense.
Bêtes et gens à l’abri derrière le fossé,
Et les grands ancêtres sous les dolmens couchés.
 
Les Pictons, avant nous, ont prospéré bientôt :
Cueilleurs et éleveurs, travailleurs des métaux,
Ils vivent là groupés, sur les monts rassurants,
Le soleil, la lune et les dieux adorant,
Leurs guerriers rejettent l’appel du chef gaulois,
A la paix romaine, Lugdunum grandira.
 
Des logis sont bâtis par les gens de fonction,
Le Poitou, un foyer de civilisation.
Radegonde prêche et aussi Saint-Hilaire,
Encore Saint-Martin mais arrivent les guerres,
Avec des barbares, ces bruts mérovingiens,
Le progrès survivra grâce à l’essor chrétien.
 
Puis Francs et Wisigoths vont piller la contrée,
Les gens iront chercher en abbayes la paix.
Le grand Charles Martel va casser tel pilon,
Le danger arabe près de Moussais-Cenon.
Le Poitou dévasté est désert affligeant,
Les pauvres sont aidés bien charitablement.
 
Charlemagne au Poitou donne tranquillité,
Et la région sera par des comtes gérée.
Au vaillant Relandais Charles offre Loudun,
Le seigneur dans son fief, vit comme un souverain,
Le comte délégue, désignant des viguiers,
Et celui de Sauves gère le Loudunais .
 
Le Moyen-Age crée moult comtés et duchés,
Avec des petits rois aux brillantes idées,
Bardes, jongleurs, savants, dans leurs cours se pavanent,
On bâtit chapelles et églises romanes.
Mais avec Aliénor, les temps sont décadents,
Les seigneurs du Poitou deviennent dépendants.
 
Comte du loudunais, Foulques-Nerra construit,
Ou par Melusine, mais élevée de nuit,
Une tour fortifiée, carrée et redoutable,
Philippe Auguste fait un château imprenable,
Avec un haut donjon et des mâchicoulis,
Et des douves creusées et quatre pont-levis.
 
La guerre de cent ans fait sonner le tocsin.
Le roi Plantagenêt défiant le Capétien,
On unit le Poitou à notre royauté,
Les temps qui vont suivre donnent stabilité.
Et dans notre région, on vit belle abondance,
Les serfs seront libres, le commerce est dense.
 
La paix ne dure pas et l’Anglais vainc la ville,
Les gens fuient à l’abri des troupes bien hostiles,
En Château bien conduit par le brave la Jaille,
La région est brisée à cause des batailles,
Jean le Bon a perdu contre le Prince Noir,
Les Poitevins gardant leur cœur pour leur terroir.
 
Le vaillant Duguesclin délivre la région.
Loudun va écrire sa gloire en l’occasion.
Charles VI va mourir et le Poitou dérive,
La guerre a repris, mais la Pucelle arrive,
Elle passe par Chinon, par Poitiers pieusement,
Là où le dauphin tient son accompagnement.
 
Poitiers, un siècle après, est un foyer d’idées,
Rabelais et Ronsard viennent y étudier.
Et Loudun réunit des savants, des poètes,
Sainte-Marthe fleurit, grand historien-poète,
Un peu plus tard naîtra, le fameux Renaudot,
Il fait la gazette, premier journal bientôt.

Les seigneurs habitent en logis somptueux,
A Thouars et Oiron, en châteaux fastueux,
Les maisons des bourgeois ont des jolies tourelles,
Ici, Sainte-Marthe loge en très bel hôtel.
Par conflits religieux, le grand élan se bride,
Des dogmes sont reniés, ils seront fratricides.

Mais la nouvelle foi, ici est tolérée,
Les deux communautés pourtant vont se crisper,
Des chapelles pillées, incendies d’abbayes,
Des victimes pourtant, mais pas comme à Paris.
A Loudun on profane les églises sacrées,
Et à la Rochelle, les Huguenots défaits.

Catherine tente de tous réconcilier.
Le duc de Joyeuse prend Loudun, en danger,
Sainte-Marthe plaide sa pitoyable cause,
Ses propos vont gagner, la cité sera sauve.
C’est à Châtellerault qu’on esquisse un marché,
Cet Edit de Nantes, un traité espéré.
 
Bon roi Henri est mort, à Loudun on conclut
Un nouvel arrêté, l’ancien n’est pas tenu.
En plein conflit civil, le Poitou est en ruines.
Curé de Saint-Pierre, Grandier se mutine,
Contre son évêque, le futur Cardinal,
Qui construit sa ville, mettant Loudun à mal.

La ruine du château est bientôt programmée,
Ce lieu pouvant servir à tous les conjurés,
On simule un assaut de protestants en fuite,
Loudun perd ses pierres, sa rivale construite.
La ville va vivre sa fatale disgrâce,
Grandier sur le bûcher va payer ses audaces.
 
Nombre de huguenots vont fuir à l’étranger.
Beaucoup de commerçants, d’artisans sont ruinés.
Le château est rasé, la tour carré est là,
Mais Loudun décline au départ des soldats.
La misère est partout en pays loudunais,
La peste et ses méfaits venant s’y inviter.

Les huguenots rayés de tout état civil,
Plus de sépulture, pour eux, tous en péril.
Un édit tolérant affirmera leur foi,
Que la Révolution rendra libre par loi.
Une Chère Année va amener dur hiver,
Le froid tue les oiseaux, gèle le vin en verres.
 
A la Révolution, le Poitou vit la peur,
Décimés par la faim, les villages se meurent,
Partout des mendiants, tout est cher, blé et vin,
Le Chouan prend Thouars, il est près de Loudun.
Les jeunes enrôlés partent avec l’Empereur,
Après le désastre, les Loudunais les pleurent.
 
Loudun partisane des Bourbons, revenus,
De Napoléon III, l’empereur bien élu.
Des Loudunais encor’ partent en Grande Guerre,
Ils vont s’y illustrer sur la Marne et l’Yser,
Dans la Somme, à Verdun et au chemin des dames.
Beaucoup vont y mourir, la cité a sa flamme.
 
La Sous-Préfecture, aussi le tribunal,
Seront perdus ici. Pas d’usine locale,
Cependant ateliers, commerces sont prospères,
Le courant va changer la vie de cette terre,
Tout petit fait local se fond dans le pays,
On parle encor’ d’ici lors de procès fleuris.
 
L’autre conflit mondial fera aussi des braves,
Loudun est bombardée et on s’abrite en caves,
Des maisons détruites, des habitants tués,
Sur la stèle des morts, d’autres noms sont gravés.
Les caves à champignons ferment par passif.
L’édile sénateur est ici un shérif.
 
Chaque plaque de rue raconte son histoire,
La petite cité tisse aussi la mémoire.
La ville a bien perdu l’antique forteresse,
Et ses célébrités sont toujours ses richesses,
Loudun regrette bien son immense prestance,
Loudun a bien écrit l’Histoire de la France.


claude : mars 2009/ février 2013.

_________________
Sème une pensée et tu récoltes un acte
Sème un acte et tu récoltes une habitude
Sème une habitude et tu récoltes un caractère
Sème un caractère et tu récoltes une destinée.
(pensée hindoue)


Revenir en haut
FILOU86
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 06 Oct 2007
Messages: 4 693
Localisation: LES TROIS MOUTIERS (86)
Date de naissance: 31/07/1962
Masculin Lion (24juil-23aoû)
Point(s): 0
Moyenne de points: 0
Renaudot(s): 8 218
Moyenne de Renaudot(s): 1,75

MessagePosté le: Mar 26 Fév - 20:28 (2013)    Sujet du message: Saint Jean-Charles Cornay, un bienheureux de Loudun Répondre en citant

superbe poème Claude, j'ai vraiment pris du plaisir à le lire.  Okay
_________________
Vivre à Loudun, c'est hyper bien !!


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur Yahoo Messenger MSN
nana86
Super Modérateur
Super Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 26 Nov 2009
Messages: 1 057
Localisation: LOUDUN ( la vie change)
Date de naissance: 11/04/1958
Féminin Bélier (21mar-19avr) 兔 Lapin
Point(s): 0
Moyenne de points: 0
Renaudot(s): 2 500
Moyenne de Renaudot(s): 2,37

MessagePosté le: Sam 2 Mar - 16:19 (2013)    Sujet du message: Saint Jean-Charles Cornay, un bienheureux de Loudun Répondre en citant

toute une histoire, bravo Claude
_________________
Un ami sincère vaut plus que de l'or,
car au fond de son coeur, il ne veut que notre bonheur.


Revenir en haut
claude
C"est un début !
C

Hors ligne

Inscrit le: 22 Mai 2009
Messages: 271
Localisation: loudun
Date de naissance: 10/11/1942
Masculin Scorpion (23oct-21nov)
Point(s): 0
Moyenne de points: 0
Renaudot(s): 1 046
Moyenne de Renaudot(s): 3,86

MessagePosté le: Dim 3 Mar - 12:48 (2013)    Sujet du message: Saint Jean-Charles Cornay, un bienheureux de Loudun Répondre en citant

Oui, toute une HISTOIRE (temps préhistorique, féodal, de la Renaissance, classique, révolutionnaire, histoire contemporaine : et à chacune de ces périodes Loudun a marqué son temps avec ses grands enfants qui ont porté l'espoir même si l'Histoire est faite de larmes et de sang) et c'est cette histoire que j'ai voulu conter à ma famille qui nous visite ici désormais depuis 12 ans chaque année et qui n'en finit pas d'apprécier le fabuleux pratrimoine des environs proches de Loudun et je suis content que mon texte vous a intéressé nana et philippe.
L'histoire me plaît depuis toujours c'est pourquoi j'apprécie les posts de pictavius sur l'histoire locale mais j'avoue que mon attention (et que dire de ma mémoire !) me lâche avant d'en avoir fait le tour car tellement riches et tentaculaires pour être même survolés. 
_________________
Sème une pensée et tu récoltes un acte
Sème un acte et tu récoltes une habitude
Sème une habitude et tu récoltes un caractère
Sème un caractère et tu récoltes une destinée.
(pensée hindoue)


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 05:36 (2017)    Sujet du message: Saint Jean-Charles Cornay, un bienheureux de Loudun

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    BIEN VIVRE EN LOUDUNAIS Index du Forum -> LOUDUN et ses proches environs -> LOUDUN Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Thème subSilver modifié par Caro